NERTI

Qu’est-ce que le NERTI ?


Le Nettoyage Emotionnel Rapide des Traumatismes Inconscients


Toute hyperréactivité, toute réaction disproportionnée, peu adaptée et exagérée à une situation, indique la présence d’une charge émotionnelle traumatique. Ce sont toutes ces réactions dont nous nous disons a posteriori : « Pourquoi j’ai réagi comme ça ? Ce n’était pas adapté à la situation, j’ai réagi trop fort ! » NERTI propose de nettoyer cette charge émotionnelle qui rend la vie difficile ou désagréable.

Il est important de souligner qu’en cas de réactions disproportionnées, nous ne réagissons pas à la réalité telle qu’elle est, mais à ce que cette réalité réveille de souffrance en nous. Par exemple, dans le cas d’une phobie des araignées, nous n’avons pas de raison logique d’avoir peur d’une petite bête. Nous ne parlons bien évidemment pas de grosses araignées venimeuses qui présentent un réel danger. Nous avons beau savoir qu’il n’y a strictement aucun danger, nous réagissons tout de même de façon disproportionnée et incontrôlable à la présence ou à la vue de cette si petite bête. Cette réaction disproportionnée nous indique qu’il s’agit de quelque chose de plus profond en nous. Cette petite bête inoffensive réveille en nous une mémoire d’un évènement traumatique inconscient.


Nous pensons souvent que notre hyperréactivité fait partie de nous, puisque nous avons toujours réagi ou fait comme ça. Le fait d’être de caractère irritable, timide, jaloux ou colérique est souvent considéré comme faisant partie de notre personnalité et nous pensons que nous devons vivre avec. Mais la bonne nouvelle est que NON, nous ne sommes pas notre hyperréactivité ! Il s’agit d’un traumatisme enfoui dans notre mémoire sensorielle, donc inconscient, et avec NERTI il n’y a plus aucune raison de « faire avec » ces réactions disproportionnées. Il est possible de redevenir ce que nous sommes vraiment au fond de nous. Il est possible de ne plus avoir peur de cette petite bête qui pour le moment nous fait sauter au plafond.

L'historique de NERTI

La technique NERTI est une synthèse de plusieurs techniques thérapeutiques, et la suite d'une recherche d'un moyen pour nettoyer rapidement et définitivement toute trace de réactivité pathologique.

Pour mettre la technique en place, Luc Geiger s'est inspiré d'aspects de la méditation VIPASSANA, de la sophrologie caycédienne, du TIPI et de la méthode PRI, et il y a également des similitudes avec le Lying. Il ne s'agit ainsi pas d'une technique tout à fait nouvelle, mais de par notre façon de vous la présenter, d'une technique efficace que nous souhaitons mettre à disposition du grand public. C'est notre contribution à une vie meilleure pour tout le monde!

NERTI est issue d'un parcours de développement personnel de Luc Geiger qui cherchait un moyen pour gérer sa timidité. Malgré un important travail avec différentes techniques thérapeutiques, il y a certes eu un progrès dans son combat contre sa timidité, mais il restait toujours un malaise et quelque chose d'incompréhensible contre lequel il fallait se battre. Ce n'est qu'après une séance de ce qu'il a plus tard appelé NERTI que sa timidité a été complètement et définitivement vaincue.

La méditation Vipassana

La première influence qui a mené à la mise en place de NERTI est un stage de méditation Vipassana. Vipassana est présentée comme une des plus anciennes techniques de méditation de l'Inde et elle aurait été enseignée par le Bouddha GOTAMA il y a 2500 ans. Le but de cette méditation est de purifier l'esprit, d'éliminer les tensions physiques et la négativité mentale qui nous rendent malheureux. C'est une forme de méditation très simple et très basique. Pendant le stage de 10 jours, les stagiaires n'ont rien d'autre à faire que d'observer leur respiration et les sensations liées à la respiration les trois premiers jours, et ensuite d'observer les sensations du corps pendant sept jours.

La méditation Vipassana incite à voir les choses telles qu'elles sont réellement, sans intervenir dans ce qui se passe dans le corps. On parle d'équanimité ou bien de regard équanime: observer sans avidité ni aversion ce que nous vivons au niveau des sensations corporelles. Sans chercher à changer les sensations, il s'agit d'accepter simplement ce qui est en train de se passer dans son corps, ce qui paraît facile, mais qui parfois peut être très pénible et douloureux.

Bien qu'il ait vécu le stage comme très difficile (et ennuyeux), Luc Geiger a remarqué par la suite une grande différence quant à sa réactivité à la vie de tous les jours. Il avait à cette époque tendance à facilement piquer des crises de colère. Après le stage, il s'est rendu compte qu'il réagissait beaucoup moins fort face aux difficultés de la vie qu'il rencontrait. Ce changement a été particulièrement clair l'été suivant le stage. A cette époque, il organisait chaque été des spectacles pour un camp de vacances où souvent ses nerfs étaient mis à rude épreuve, aussi bien par les artistes susceptibles que par les dirigeants qui avaient des préférences avec lesquelles il fallait tenir compte. "Mais l'été suivant mon stage en Vipassana, je ne me suis mis en colère qu'une ou deux fois en tout, et encore nettement moins fort qu'avant." C'est à ce moment que Luc Geiger a commencé à prendre conscience de la puissance thérapeutique qu'il pouvait y avoir dans le fait d'être conscient de ses propres sensations et de les laisser évoluer par elles-mêmes.

Ce qui a également été très étonnant après le stage, ce fut la disparition des douleurs dorsales dont il souffrait à cause d'une vertèbre qui se déplaçait régulièrement. Avant cela, il avait mal au dos quasiment à plein temps, le moindre déplacement en voiture était un vrai supplice et une ou deux fois par an, il se retrouvait le dos complètement bloqué. Après ce stage Vipassana, le mal de dos a disparu et maintenant, 15 ans plus tard, il ne revient que très rarement et très légèrement, et la vertèbre dorsale ne s'est plus jamais déplacée. Ces résultats ont été le début d'une recherche personnelle qui a abouti avec la mise en place de NERTI.

Un des inconvénients de la méditation Vipassana est que le "sur quoi" nous travaillons n'est pas connu, ce qui fait que nous ne pouvons pas viser une problématique en particulier. D'autres inconvénients sont que la durée et la difficulté du stage ne sont pas vraiment adaptées à une utilisation par le grand public.

La sophrologie Caycédienne

Ensuite, c'était la découverte de la sophrologie. La sophrologie d'Alfonso Caycedo est une synthèse de techniques orientales de bien-être qui permettent d'affiner la perception et la conscience du corps. Par la sophrologie, nous renforçons notre structure, ce qui permet de stimuler l'autoréparation mentale et physique du corps.

Lors de sa formation, Luc Geiger a remarqué que certains exercices pouvaient provoquer des réactions physiques désagréables accompagnées de fortes émotions et que les stagiaires, pendant ces moments émotionnels, prenaient souvent conscience d'un moment traumatisant dans leur vie. Suite à ces moments difficiles en exercice, les personnes se sentaient libérées d'une hyperréactivité dont ils souffraient et parfois de maux physiques. Il en a alors déduit que toute notre mémoire traumatique serait inscrite en sensations dans le corps.

Avec la sophrologie, il est possible de travailler sur un sujet problématique choisi. Par contre sa résolution peut être plus ou moins rapide en fonctions des situations et des individus. En sophrologie, c'est l'autoréparation par le corps qui est stimulée et non pas forcément le nettoyage d'un problème précis. Nous demandons au corps de résoudre un problème, et bien que cela nettoie souvent le problème, parfois cela ne fait que compenser et fait en sorte que le corps a juste suffisamment de force pour contrer le problème sans pour autant résoudre le fond du problème. C'était déjà un net progrès par rapport au Vipassana, mais ce n'était pas encore suffisant par rapport à l'objectif recherché: trouver un moyen de nettoyer rapidement et définitivement toute trace de réactivité pathologique.

La méthode PRI

La découverte suivante a été la méthode PRI - Past Reality Integration - d'Ingeborg Bosch. Bosch explique que "pour survivre, nous avons nié le fait que nos besoins de base émotionnels n'ont jamais été comblés." Nous avons tous des blessures émotionnelles de base qui viennent de la répression de nos besoins émotionnels primaires, comme le fait d'être aimé, d'être apprécié, d'être reconnu, etc. Par un mécanisme de survie, nous nions souvent nos émotions, nous ne leur faisons pas face et nous nous coupons de nos émotions, comme si le problème n'existait pas, comme si nous n'avions pas mal. Notre besoin n'est alors pas assouvi, et un besoin dont nous ne nous occupons pas... devient plus important. C'est comme la soif: quand on a soif mais que nous ne buvons pas pour assouvir cette soif, nous aurons encore plus soif et nous en souffrirons. Ce mécanisme de survie qui consiste à nier nos émotions laisse des traces qui rendent la vie plus difficile et douloureuse qu'elle ne devrait l'être. La méthode du PRI consiste à revisiter les événement traumatiques pour se permettre de vivre l'émotion qui a été contrôlée. Nous nous appuyons sur les sensations du corps pour libérer la tension, ce qui permet de laisser la mémoire traumatique s'évacuer.

TIPI

La grande révélation a été la découverte de TIPI - la Technique d'Identification sensorielle des Peurs Inconscientes - de Luc Nicon, expert en pédagogie et communicatoin comportementale. C'est certainement l'approche thérapeutique qui a le plus contribué à l'élaboration finale de NERTI, par la précision synthétique de sa pratique que NERTI reprend pour une grande partie et par son apport théorique. TIPI a mis en lumière l'existence de traces somatiques sensorielles réactives encodées dans la petite enfance et souvent même en intra-utérin. Ce sont ces traces qui, stimulées par l'environnement présent, provoquent des hyperréactions pathologiques.

Dans sa pratique de TIPI en cabinet, Luc Geiger a remarqué que parfois certaines personnes n'avaient pas suffisamment d'énergie émotionnelle pour que leur corps accepte le nettoyage émotionnel. Le fait de renforcer la structure émotionnelle et mentale avec des exercices de sophrologie permettait de dépasser cette difficulté.

Pour encore améliorer l'efficacité de TIPI, Luc Geiger a intégré d'autres techniques thérapeutiques comme la PNL, l'EFT et les mouvements oculaires (EMDR et IMO), pour aider à renforcer le corps directement ou pour faciliter le lancement de la séance.

Le Lying

Luc Geiger a par la suite découvert le Lying d'Arnaud et Denise Desjardins. C'est une méthode d'introspection et de libération émotionnelle qui a un certain nombre de points communs avec NERTI. Il s'agit d'observer les sensations liées à l'émotion, de laisser faire et de rester particulièrement attentif aux sensations physiques, une sorte de NERTI "à chaud", mais en association libre, sans structure formelle.

NERTI

L'objectif a été atteint. Tout le monde peut profiter de cette synthèse que Luc Geiger a appelée NERTI. Une technique  qui nettoie instantanément, totalement et définitivement les hyperréactivités dont nous pouvons souffrir dans notre vie, une technique qui va pouvoir vous changer la vie.

Teresa Paladino  | Fétigny 076 / 801  76  28  |  teresa@armony7.ch

© 2017 by armony, corps & esprit - all rights reserved - design connydesign.ch